top of page
NOHA-NOTAIRES.png
  • NOHA

Rentrée : comment combattre l’angoisse du retour à l’étude ?

C’est comme un dimanche soir puissance mille. Il faut dire au revoir aux réveils tardifs, aux apéros au coucher du soleil, aux journées qui s’étirent sans qu’on ne veuille en voir le bout. Cette boule que vous sentez dans votre gorge, les Anglais lui ont donné un nom : post vacation blues. Et vous n’êtes pas le seul : 75 % des Français déclarent avoir le blues de retour de vacances. Le risque ? Ne pas avoir recommencé à travailler et être déjà plus stressés que lorsque vous êtes partis. Mais alors, comment réagir ? Pas de panique, nous avons quelques remèdes en stock.



Pourquoi le retour à l’étude nous angoisse autant ?


Ce n’est pas qu’une idée reçue : le retour au bureau peut s’avérer difficile, comme le rapporte Patrick Lemoine, psychiatre :

« Le jour du retour au boulot, on observe davantage d’accidents sur les trajets domicile-travail, plus d’infarctus et de tentatives de suicide. Et plus les vacances sont longues, plus la reprise est violente et anxiogène. »

Selon lui, cela s’explique par le changement de rythme mis en place au cours des vacances. Et oui, vous vous levez plus tard, vous dînez plus tard, et quand il faut reprendre un rythme « classique », c’est comme si vous accusiez le coup d’un décalage horaire de 4 ou 5 heures. On comprend que ça pique.


Par ailleurs, retour au travail va aussi de pair avec fin de l’été. Si l’arrivée du printemps nous revigore, la fin de l’été, elle, annonce une période moins drôle. Dans le notariat, plus spécifiquement, la rentrée est toujours synonyme de « rush ». Les clients veulent absolument signer, les nouveaux dossiers arrivent par dizaines, tout le monde est de retour et les appels ne cessent pas. Et à côté de ça, les journées vont se raccourcir, le taux d’ensoleillement diminuer,… Bonjour la déprime !


Bien que ce constat ne soit pas très positif, il existe quelques astuces pour faciliter le retour à l’étude.

Conseil n.1 : Bien préparer son retour à la maison


On a toujours tendance à se focaliser sur le retour au travail : bien mettre un message d’absence, ne pas fixer de rendez-vous de signature le jour de son retour, se prévoir un temps dédié à la lecture des mails,… Mais on oublie souvent l’importance de préparer son retour… Chez soi. Pourtant, le stress que peut entraîner un retour de vacances mal anticipé peut aussi avoir une incidence sur votre sérénité au travail. Vous pensiez que c’était une bonne idée de rentrer dimanche soir à minuit et de reprendre à 8h le lendemain, qu’ainsi vous pourriez profiter jusqu’au bout de ces précieuses journées de vacances ? La vérité est tout autre : le lendemain, face à vos centaines de mails à lire, vous êtes hagard, fatigué et stressé.


La solution est donc de revenir de vacances quelques jours avant la reprise, et de profiter à domicile. Videz vos valises, faites vos lessives, réaménagez vos espaces, anticipez l’organisation de la rentrée, finissez ce livre que vous avez entamé sur la plage,… Les vacances ne sont pas terminées !


Et la veille du jour fatidique, ne restez pas à déprimer sur votre canapé. Pourquoi ne pas faire un cinéma, un petit restaurant ou même concocter un dîner spécial ? Les bons moments ne sont pas réservés qu’aux « vraies » vacances !

Conseil n.2 : Monter en puissance progressivement à l’étude


Croire qu’on va être hyper-efficace au retour de vacances est une utopie. Les premiers jours de la reprise, vous serez forcément un peu perdu et moins efficace. Et c’est normal.

Le cabinet de recrutement Robert Half a réalisé une étude qui démontre que 70 % des Français ont besoin de 1 à 4 jours pour réussir la transition vacances / reprise du travail.

Alors ne vous mettez pas la pression sur la rédaction de vos actes et évitez les tâches les plus rébarbatives le premier jour.


Procédez plutôt par ordre : d’abord, le plus urgent, trier les mails. Puis planifier précisément les premières journées pour retrouver un rythme de croisière : les dossiers les plus urgents, les signatures qui sont déjà calées,… Et enfin, reprenez contact avec vos clients, sereinement.

Conseil n.3 : Accepter l’inévitable montée de stress


Comme un enfant sur le chemin de l’école, vous serez forcément un peu angoissé de reprendre le travail. Et sur ce plan-là, notaires et collaborateurs sont logés à la même enseigne : reprendre le chemin de l’étude, ce n’est pas si simple - même si on adore son job ! La psychologue Lysanne Goyer, qui est aussi une grande sportive, l’a réalisé après le marathon de l’Everest : « (Il n’existe) pas d’études dans les revues dites scientifiques, mais toutes sortes d’articles qui illustrent bien que le retour à la vraie vie, à la suite des vacances ou d’un voyage, ça ne se fait pas si facilement. (…) Malgré tous les efforts qu’on peut déployer à se préparer au blues des vacances, du voyage ou de l’aventure, un petit choc est inévitable, physiquement et psychologiquement. Au fond, cette période est peut-être saine : c’est là une occasion pour se retrouver face à soi-même, être reconnaissant pour ce qui fut, et accepter que c’est dans ces périodes de transition qu’on se redéfinit et que naissent de nouveaux rêves. » ;

Alors finalement, il faut être patient avec soi-même, et accepter ce choc comme une période de transition et de réflexion qui mènera à autre chose de beau !


Face à ces naturelles angoisses de rentrée, vous êtes donc muni de différentes solutions ! Et n’oubliez pas, si l’angoisse prend trop de place, n’hésitez pas à consulter un spécialiste qui saura vous aider à passer cette étape difficile.



Suivez Noha Notaires sur Instagram et sur Facebook, et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine notre nouvel article en avant-première !



0 commentaire

La newsletter de Noha

Abonnez-vous à la newsletter et recevez l'article de la semaine en avant-première !

 C'est bien noté ! Merci de vous être abonné.

bottom of page